(c) Maxence et Jonas

(c) Maxence et Jonas

 

SEAN

FRANCE - LIVE

 Sean n’a que vingt ans mais il fait de la musique depuis qu’il en a douze. Aujourd’hui, il sort un EP, Mercutio: Cinq morceaux chargés de spleen et de charbon, où sa voix dépitée creuse des beats trap, lourds et romantiques. Il rappe, il chante, il parle, il adore transformer sa voix et on sait que sa musique est encore à l’état brut, qu’elle va elle aussi se transformer radicalement dans le futur. 

Dans ses textes, Sean parle de sa vie de jeune mec qui a grandi dans le 20e arrondissement de Paris, à base de dilemmes moraux et de soirées pilon au pied des tours Mercuriales. Il cite Roland Moreno – l’inventeur de la carte à puce – ou Mercutio – l’ami et mentor de Roméo chez Shakespeare, évoque son père et sa mère, ses amours d’hier, les meufs croisées et pas toujours oubliées. C’est un créateur d’histoires, un raconteur, un menteur au sens noble. Mais surtout pas un rap sensible ou théâtreux. Ses fantasmes et ses états d’âme, Sean les fait plutôt sonner à sa manière, avec une voix trafiquée mais étrangement à fleur de peau, une plume certes poétique mais goudronneuse. Il décrit ce qu’il voit, ce qu’il imagine, ce qu’il invente, à la fois chroniqueur, scénariste, réalisateur. Sean cherche d’ailleurs aussi à s’exprimer dans d’autres disciplines, à développer d’autres fictions, notamment dans le cinéma d’animation puisqu’il se rêve en Miyazaki français. Sean aime se laisser aller à sa fantaisie et faire confiance à ses deux beatmakers – de vieux potes à lui – pour le suivre là où il décide d’aller, que ce soit ou non la tendance du moment. En gros, ne comptez pas sur lui pour trop se montrer sur les réseaux, pour réagir à (ou interagir avec) tout ce qui passe. Sean a fait le choix de laisser les gens se faire leur idée de qui il est, même s’il peut paraître opaque ou secret, juste en écoutant sa musique et ses textes. 

On a hâte de connaître la suite de ses aventures, d’éclairer un peu le mystère Sean. En attendant il faut déjà écouter le premier chapitre, avec cet EP sombre et sans merci, parfaite bande-son juvénile d’une nuit sous weed et sous pluie, au bord du périphérique. En avant-goût, le clip du morceau “mauvaise nouvelle” est disponible. 


PROCHAINES DATES