FATIMA YAMAHA

FRANCE — LIVE

Sur le site de D1 Recordings, on apprenait que Fatima Yamaha était une jeune femme née d’un père japonais et d’une mère turque, et que ces deux cultures lui ont inspiré Between Worlds, mini-album sorti en 2012 qui reprend l’EP originel "A Girl Between Two Worlds" auquel s’ajoutent trois morceaux electro-funk inédits. Mais la vérité, c’est que Fatima n’est autre que le producteur Bas Bron, aussi connu

sous son pseudonyme electropop

Bastian ( "You’ve got my love" 2001) ou encore Seymour Bits et Comtron (duo avec Rimer Veeman). Le néerlandais aux multiples visages a également fondé son label Magnetron Music avec son compatriote Parker Jones en 2005 ; et c’est d’ailleurs en collaboration avec le label Dekmantel qu’est réédité "What’s a Girl To Do". En plus du morceau phare éponyme, on trouvera

aussi "Between Worlds" de l’EP de 2004, et les morceaux plus récents "Plum Jelly" et "Half Moon Rising", tous participant à cette magie évidente et rare. Même si les sept pistes du mini-album sont toujours disponibles en téléchargement gratuit sur le site de D1 Recordings, cette réédition sur Dekmantel ravira les adeptes de la wax qui pourront enfin ajouter cet EP culte à leur collection !  


PROCHAINES DATES

Aucune date programmée actuellement


DISCOGRAPHIE

IMAGINARY LINES

MAGNETRON MUSIC, 2015


A GIRL BETWEEN TWO WORDS

D1 RECORDINGS, 2004